L'Occupation: les années noires d'hier, les années grises d'aujourd'hui


Les ultras de la collaboration en littérature

Novembre 1941. Retour d'Allemagne des écrivains français. De gauche à droite: lieutenant Gerhard Heller, Drieu La Rochelle ( + site sympathique à l'extrême-droite), Georg Rabuse (au 2e plan), Brasillach (< site sympathique à l'extrême-droite), Abel Bonnard (écrivain, journaliste, ministre de l'Education nationale de 1942 à 1944), André Fraigneau, Karl Heinz Bremer, adjoint de Karl Epting à l'Institut allemand de Paris (Lapi-Viollet; Perrault, Gilles. Paris sous l'Occupation, 155).


Mai 1941. Conférence à l'Institut des questions juives. Louis - Ferdinand Céline (au centre: < site sympathique à l'extrême droite) et Louis Lambert (Roger-Viollet; Perrault, Gilles. Paris sous l'Occupation, 152). "Ses violents écrits politiques, anticommunistes avec Mea Culpa (1936, au retour d'un voyage en U.R.S.S.), névrotiquement antisémites avec Bagatelles pour un massacre (1937), enfin nettement pro-allemands avec Les Beaux draps (1941), suscitèrent haines et ennuis à Céline. Il alla s'abriter en 1944 à Berlin, puis au Danemark où il fut emprisonné. Il revint en France en 1951. [...] Caricaturiste admirable d'invention dans la trilogie allemande D'un Château l'autre (1957; récit de son exil à Sigmaringen), Nord (1960) et Rigodon (posth. 1969), Céline, depuis Féerie pour une autre fois (1950) suivi de Normance (1954), a quitté la chronique minutieuse et hargneuse des mensonges sociaux pour d'hallucinants délires où il se montre un maître du "lyrisme de l'ignoble" (Le Pont de Londres, posth. 1964, suivi de Guignol's band, 1944). S'avouant non pas "un homme d'idées, [mais] un homme à style", Céline a recherché une écriture où l'on sente "que la matière soit organique et organisée", violentant la grammaire traditionnelle du français écrit afin d'y introduire le langage parlé, et notamment les richesses des tournures populaires et de l'argot. Ces moyens linguistiques au service d'un rythme véhément et d'un lyrisme haletant, ce style à "trous" (les fameux points de suspension), "rendu émotif", capable d'exprimer les "explosions des fonds d'âme", confèrent à l'œuvre de Céline une importance esthétique qui dépasse sans doute la tragique exhibition d'inguérissables blessures psychiques." Le Petit Robert, 1984, 355.


En 1942, Lucien Rebatet dédicace Les Décombres, à la librairie Rive Gauche, ouverte le 25 avril 1941, "la librairie du livre allemand en France", gérée par Henri Bardèche et dirigée par un conseil d'administration où siégeaient trois Allemands et trois Français (Harlingue - Roger-Viollet; Perrault, Gilles. Paris sous l'Occupation, 152 et 153): "Dans ce gros volume autobiographique [Les Décombres], Rebatet, antisémite notoire et fasciste déclaré, réglait tous ses comptes avec Maurras, la droite, les curés, les généraux; ce fut pour le petit monde collaborationniste parisien le grand événement politico-littéraire de l'année 1942."


La presse entre Collaboration et Résistance


Bibliographie succincte

"L'Occupation." L'Esprit Créateur Vol.XXXIII, No.1 (Spring 1993).

"The Invasion and Occupation of France 1940-1944: Intellectual and Cultural Responses." Journal of European Studies, vol.23 (1993).

Kaplan, Alice Yaeger. "Reproductions od Banality. Fascism, Literature, and French Intellectual Life." Theory and History of Literature, vol. 36.

Martinoir, Francine de. La Littérature occupée. Les années de guerre 1939-1945. Paris: Hatier, 1995.

Mehlman, Jeffrey. Legacies of Anti-Semitism in France. Minneapolis: U. of Minnesota Press, 1983.

Ménager, Yves (sous la direction de). La littérature française sous l'Occupation. Actes du Colloque de Reims (30 septembre-1er et 2 octobre 1981). Presses Universitaires de Reims, 1989.

Drost, Wolfgang (ed.), Leroy, Geraldi (ed.), Magnou, Jacqueline (ed.), Seibert, Peter (ed.). Paris sous l'Occupation. Paris unter deutscher Besatz. Heidelberg: Universitätsverlag C. Winter, 1995.

Scullion, Rosemary (ed.). "The Occupation". Special Issue. Substance 87 Vol. XXVII, Number 3 (1998).

Anne-Marie Obajtek-Kirkwood


Page d'accueil | Description | Historique | Lectures | Films | Sites sur la toile